ALLOCUTION DE MANOLIS GLEZOS LORS DU GRAND RASSEMBLEMENT DE CAMPAGNE DE L’UNITÉ POPULAIRE

« Fidèles à l’appel de ces journées historiques, vous êtes venus ici pour donner votre propre détermination, pour exprimer votre propre volonté. Vous êtes venus ici pour prononcer le « OXI » de ce jour. Le peuple grec a dit « NON » aux 400 ans de servitude. Il a dit « NON », et nous avons été libérés lors de l’occupation. Il a dit « NON » à la junte. Aujourd’hui, il est appelé à dire « NON » aux memoranda, « NON » à la soumission de la Grèce.

Je vois la ferveur qui vous habite. Je saisis votre présence comme les consciences éveillées, vigilantes à l’appel de l’histoire. Et je dis que si nous nous contentons de ce rassemblement, nous ne serons parvenus à rien. Permettez-moi de vous dire, sur la base de mon long parcours de militant, qu’il faut que vous retroussiez vos manches. Mettez des ailes aux talons, ne laissez aucune maison dans votre quartier, parmi vos amis, allez-y, réveillez-les. Prenez-les par l’épaule, secouez-les de la tête aux pieds et dites-leur : « Si nous attendons des autres qu’ils nous sauvent, alors nous sommes tous perdus. Les heures ne nous sont pas comptées. Nous avons du temps pour nous. Car le temps s’étend et s’étire, en ces heures d’élections décisives pour notre pays. Soit nous vaincrons, soit nous nous retrouverons 40 ans en arrière. Il dépend de nous que nous remportions la victoire. Sûr que nous pouvons renverser toutes les situations pour mettre en pratique le « OXI » face à cette nouvelle tentative d’assujettissement du pays, je vous salue.

traduction : Marie-Laure VEILHAN