COMMUNIQUE D’UNITE POPULAIRE :TOUS ET TOUTES EN GRÈVE GÉNÉRALE LE 12 NOVEMBRE

CONTRE L’AUSTÉRITÉ ET LES MEMORANDA ORGANISONS DES LUTTES UNITAIRES DE MASSE

Le gouvernement SYRIZA-ANEL, avec l’application des mesures du 3e mémorandum et le vote des pré requis, poursuit maintenant dans l’application d’une tornade de mesures contre la classe ouvrière et les couches populaires les plus pauvres.

Le rapport de la Commission des « Sages » pour le système de couverture sociale constitue un véritable manifeste thatchériste au caractère antisocial virulent, prônant le démantèlement intégral de la couverture sociale, la suppression des retraites et la paupérisation extrême des retraités. Le gouvernement réserve à la Commission des « Sages » le rôle du « lièvre » pour la destruction des retraites et des droits de couverture sociale, promue par cette commission et convenue avec la Troïka dans le cadre du 3e mémorandum.

Le hold-up fiscal continu, à des niveaux jamais atteints auparavant, les baisses de salaires et de retraites induites par la nouvelle grille, la suppression des conventions collectives et la nouvelle attaque à venir pour réduire à néant les droits des travailleurs et les droits syndicaux, voilà la réalité et le futur qu’ils préparent.

Santé publique et enseignement se délitent. Les postes vacants, dans les écoles de toute la Grèce, demeurent non pourvus ; de nombreuses cliniques, dans les hôpitaux publics, se retrouvent sans médecins, sans personnel soignant ; les hôpitaux sont menacés de fermeture. Les ports, les aéroports, l’énergie, l’eau sont bradés tout comme d’immenses parcelles de terre de l’État. Les saisies, y compris de résidences principales, seront une réalité après la cession des « emprunts rouges » aux spéculateurs internationaux.

Même l’anémique promesse du gouvernement d’ « adoucir » les mesures sévères des memoranda par des contre-mesures sociales, s’écroule désormais. Pas de mesures compensatoires pour la TVA à 23% dans l’enseignement privé, ni pour couvrir le montant du ticket d’accès à l’hôpital, de 5 euros. Le gouvernement n’a ni solutions, ni mesures compensatoires pour atténuer la misère du peuple, car il n’a aucune intention d’entrer en conflit avec les créanciers, l’UE et le capital national qui imposent les politiques mémorandaires.

Les seules mesures susceptibles de rompre l’austérité des politiques des memoranda, ce sont : l’imposition de la richesse, la nationalisation des banques et la renationalisation des organismes et entreprises publics qui ont été privatisés, la cessation des versements aux créanciers, l’annulation de la dette et la sortie de l’euro zone.

Nous disposerons alors des liquidités nécessaires pour sauver les caisses d’assurance maladie et de retraite, réduire le chômage, financer l’enseignement et la santé publics.

Grâce à nos luttes, nous pouvons les arrêter. Le succès de la grève générale du 12 novembre doit devenir l’affaire de tous.

L’Unité Populaire est présente, et continuera à l’être de façon dynamique dans les luttes du peuple et des travailleurs, maintenant comme à venir, en s’efforçant de contribuer à leur coordination et à leur intensification, ainsi qu’à la création d’un nouveau front de lutte ouvrière pour le renversement de l’austérité et des politiques mémorandaires.

  • Non aux baisses des retraites et au relèvement de l’âge minimal de départ à la retraite. Pour un système de couverture sociale public, universel, solidaire et redistributif pour tous
  • Augmentation du financement public dans les secteurs de l’enseignement et de la santé. Couverture immédiate des besoins sur les postes vacants par l’embauche de personnels titulaires.
  • Non à la privatisation des ports, des aéroports et des biens publics.
  • Non aux impôts moyenâgeux et au hold-up fiscal contre les couches populaires, suppression de l’impôt foncier unique (ENFIA), rétablissement du plancher d’imposition des revenus à 12000 euros par personne et par an.
  • Aucune maison, aucun toit aux mains des banquiers – Annulation des dettes des foyers populaires.

TOUS ENSEMBLE, ORGANISONS LA RÉSISTANCE

TOUS Á LA GRÈVE GÉNÉRALE

ET AUX RASSEMBLEMENTS – MANIFESTATIONS DU 12 NOVEMBREgreve

Traduction ; Marie-Laure Veilhan