La tragédie des réfugies à Idomeni

CRIMINELLE ET BARBARE LA POLITIQUE DE L ALLEMAGNE ET DE L’ UE.

Source Iskra

27/2/16 – 14:26)

Une situation tragique prend forme dans Idomeni et dans beaucoup d’autres parties de la Grèce, due à la décision inhumaine,crimminelle et contraire à toute forme de justice, de la part des gouvernements de Slovènie, Autriche, FYROM, Serbie et Croatie!Cette loi prévoit la fermeture des frontières aux réfugiés.

L’Allemagne de Merkel  tandis qu’elle se veut Cerbere contre tout laxisme dans l’application des mesures d’austérité du programme grec, elle choisit de fermer les yeux et des « se laver les mains » face à cette violation brutale, flagrante  du droit européen et international décretée par plusieurs pays européens membres ou non membres de l’ UE.

L’UE déclinera, se décomposera et n’aura aucun avenir tant qu’elle continuera, d’une part, de soutenir la  tactique de guerre et des crimes politiques en Syrie et au Moyen-Orient et, de l’autre part,de faire preuve de barbarie, d’indifference et d’insensibilité envers les réfugiés. Cette manière de faire, ne fait que renforcer le fanatisme et l’extremisme dans le monde musulman !

En Grèce, en ce moment ,se joue l’avenir de l’Europe et de la paix dans toute la région et aussi la question des réfugiés.

Depuis ce  matin, des centaines d’entre eux, se sont rassemblés tout au long de la ligne de chemin de fer, criant: «frontières ouvertes». Les centres d’acceuil grecs sont bondés. A Eleonas, à Schisto, à Diavata. Des centaines d’immigrants arrivent au Pirée.

CcYvDopW0AAQ7cd

Suffocante est la  situation actuellement en Grèce avec la présence de milliers de réfugiés désespérés, formant une véritable caravane humaine à travers tout le pays.

La Commission européenne estime que près de 25 000 immigrants sont en Grèce. Ils se retrouvent maintenant bloqués après la décision des forces de police de la Slovénie,de l’Autriche, du FUROM,de la Serbie et de la Croatie, de réduire le flux d’immigrants à environ 580 personnes par jour.

Si on prend en considération que, à cause du temps qui se veut favorable en ce moment,des centaines de refugiés arrivent chaque jour dans les iles, on mesure l’ampleur de cette tragédie. On estime à 3000 les personnes qui arrivent quotidiennement.

A Idomeni, la situation devient de plus en plus explosive.

CcYxET6WoAE0W6H

Formant une chaîne humaine de leurs corps, les réfugiés qu’ ils y sont rassemblés,protestent contre le refus de FUROM d’ouvrir le passage vers l’Europe. La situation est difficilement contrôlable, 5500 personnes sont en attente devant de frontières fermés pour la deuxième journée consécutive. Des centaines se postent, tout au long du chemin de fer, criant » ouvrez les frontières »

Les hot spot et les centres d’accueil sont bombés. Elliniko accueille 2000 personnes, Ellaionas 1200, Schisto 1200 et au Pyrée plus de 1000 réfugiés. Dans la Grèce du Nord , à Diavata, sont accueillis plus de 2000.

Dans ce contexte, le gouvernement a décidé de limiter les trajets vers les iles. Ce matin , est arrivé au Pyrée , un bateau de type Blue Star, ramenant  437 réfugiés, 270  de Mitylini et 167 de Chios.

A midi, (samedi) un autre bateau est arrivé avec 52 personnes à bord , embarqués depuis l’île de Kos.

On ignore à ce jour, si le même bateau se chargera d’autres trajets depuis d’autres îles de la mer Egée.

Le même tableau dramatique se présente dans beaucoup d’autres villes grecques: Des réfugiés marchant à pied vers Idomeni et dormant n’importe où!

A Volos, bloqués dans la station d’approvisionnement automobile d’Almyros, demeurent pour le cinquième jour consécutif plus de 240 réfugiés, en majorité des Syriens qui tentaient d’arriver à la frontière de FUROM.

Quatre Bus se trouvent dans un Hot spot de fortune sur une route nationale, depuis plus d’une semaine tandis qu’un cinqième est arrivé depuis Lamia.

La commune d’Almyros essaie de venir en aide aux réfugiés, en leur offrant de la nourriture, des tentes  et des soins médicaux de la nourriture et de l’eau. La demande d’installation de toualetes chimiques devient urgente. Plusieurs associations locales tentent de venir en aide, en distribuant de la nourriture et de l’eau à ces personnes, qui se trouvent dans cette situation déplorable, malmenées et épuisées depuis de nombreux jours.

Traduction Magda Kossisas