N. Chountis (LAE-Unité Populaire) au parlement européen: Vous mentez monsieur Moscovici

5 octobre 2016

Laiki Enotita (UP)

Nikolaos Chountis député européen de  Laiki Enotita-Unité Populaire à l’adresse du Commissaire Moscovici, en séance plénière du Parlement Européen:

« Le Gouvernement Grec est le meilleur élève de l’Europe en matière de privatisations et d’austérité »

 

Intervention du Député Européen d’Unité Populaire, Nikolaos Chountis, lors de la séance plénière du Parlement Européen, portant sur la situation économique de la Grèce et le futur des réformes structurelles du Programme. 

S’adressant au Commissaire compétent pour les Affaires Économiques, Pierre Moscovici, Nikolaos Chountis a déclaré:

« Monsieur Moscovici,

Vous mentez. Vous êtes venus pour enjoliver le 3ème mémorandum  et la situation de l’économie grecque. Le Gouvernement Grec est aujourd’hui, pour vous, le meilleur élève de l’Europe en matière de privatisations et d’austérité.  Vous en êtes complice. Vous avez conduit 40% des citoyens grecs à vivre sous le seuil de pauvreté.

Au nom du service de la dette publique et de la croissance, les retraites et les salaires subissent une énième baisse alors qu’augmentent les impôts. Le droit du travail est démantelé, le chômage a atteint des niveaux record.HǍ`- ӕÊōԑٓǠʁɠЏхɁ ӕ͔Nɏ՗ٍ (EUROKINISSI/ӔŋɏӠӔŖMϕ)

Aux réactions sociales, on répond par la répression et les gaz chimiques, comme on l’a vu hier contre les retraités. Vous me direz que cela advient à Paris aussi.

Vous êtes hypocrites et spéculateurs car, avec le gouvernement grec, vous bradez le bien commun de mon pays. Les Allemands se sont emparés des aéroports. Les Italiens, les chemins de fer. Le transfert du footballeur Pogba a coûté le double de ce rachat. Les Chinois ont pris les ports et maintenant, vos amis entrepreneurs français s’apprêtent à acquérir l’eau.

Vous avez donné le feu vert aux vautours des marchés financiers, afin qu’ils récupèrent les emprunts rouges et qu’ils jettent les citoyens grecs hors de chez eux. 

Selon vos critères et ceux du système bancaire européen, des entreprises, de l’oligarchie grecque et du Gouvernement Grec désormais pro mémoranda, le programme est couronné de succès, et il doit être achevé. Pour le peuple grec, étranglé par les impôts et la pauvreté, pour la jeunesse grecque contrainte à l’exil, c’est un échec qui doit être renversé.

Honte à vous, Monsieur Moscovici, car vous être finalement venus nous dire que vous avez mué la Grèce en une colonie de la dette de la Troïka et des marchés financiers.

*Níkos Chountís Ministre adjoint aux Affaires européennes dans le premier gouvernement Tsípras  du 27 janvier jusqu’au 13 juillet 2015 et député européen de « Laiki Enotita-Unité Populaire »depuis le 20 juillet 2015.

Traduction Marie Laure Veilhan