Pourquoi Hamon sans Plan B capitulera devant la commission européenne et la finance.Par Vangelis Goulas

[Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section (Tribune) sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à l’Unité Populaire.]

Pourquoi Benoit Hamon sans Plan B capitulera devant la commission européenne et la finance

« Mon ennemi c’est la finance (Bla Bla Bla ). Je renégocierai le traité européen connu comme traité Merkel-Sarkozy . » disait Francois Hollande

 Il n’a tenu aucune de ses promesses car simplement il n’a jamais voulu construire un « rapport de force » en s’appuyant sur le peuple, un peuple bien informé sur les enjeux, un peuple décidé, qui soutient un plan de sortie de ce mécanisme de domination des peuples qui s’appelle « traités européens »

Quel est le programme du nouveau candidat du PS Benoit Hamon concernant les traités européens ?

En lisant sur son site -rubrique Europe- on trouve :

« Nous croyons profondément que la France ne sera pleinement indépendante et audible que dans une Europe forte et unie. L’orientation actuelle de l’Union Européenne n’est plus possible mais sa simple contestation ne suffit pas.  C’est pour cela que je propose un nouveau contrat politique pour l’Europe qui s’articule autour des progrès de la défense européenne, d’un grand plan d’investissement vers la transition écologique pour mettre fin à l’austérité joint à un processus de convergence sociale et fiscale mettant fin aux différents dumpings. »

 

Même pas un paragraphe quand on sait que sans l’autorisation de la Commission il ne pourrait pas changer une virgule, il ne peut qu’appliquer les mêmes politiques dictées par les traités.

« La France ne sera pleinement indépendante et audible que dans une Europe forte et unie » Comment ça, dans le cadre de l’OTAN ?

Cette Union Européenne est bien forte mais pour servir les intérêts de qui ? Elle est bien unie pour servir des intérêts du capital allemand d’abord au détriment des peuples.

Que va dire Benoit Hamon face à M Schauble ? Il veut un nouveau contrat ? Et puis ?

Ou bien face à M. Draghi quand il coupera la liquidité et l’approvisionnement de la banque de France en Euro.

Nous avons déjà vu le film (comédie mais dramatique) avec la négociation de Tsipras et sa capitulation sans conditions.

Comment répondra-t-il aux mesures d’asphyxie financière qui seront prises par la BCE sans avoir un plan B ?!  Sans qu’il soit préparé pour une sortie de l’ euro et une transition vers une monnaie national ? Sans avoir nationalisé les banques ?

Il n’est pas de conquête sociale et politique nouvelle possible sans avoir construit un mouvement populaire des masses sans avoir construit l’alternative, sans un Plan B.

Et il faut que l’ennemi le sache, qu’il connaisse notre détermination, et qu’il comprenne la force de l’appui populaire.

L’assemblée constituante c’est le premier pas !

Il faut un audit citoyen sur la dette, une commission de vérité sur la dette pour annuler les dettes odieuses et illégitimes et un peuple bien informé sur les enjeux, un peuple décidé.

Si on veut combattre résolument et efficacement les politiques austéritaires de l’Europe néolibérale, on ne doit pas croire aux mots des européistes aveugles.

Mais pour que le monde du travail parvienne à vaincre, il lui faut un plan alternatif qui aura pour priorité immédiate un combat de classe inflexible, dont l’objectif sera la souveraineté populaire, un combat pour l’hégémonie de la classe des travailleurs .

Ce projet alternatif c’est « l’avenir en commun » !  Le programme du candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Un projet pour un grand renversement ouvrier et populaire des politiques austéritaires pratiquées par l’oligarchie économique et le système politique qui les soutient, en rupture avec les diktats des traités européens.
Il faut être réaliste, entre l’opportunisme de certains entre ceux qui sont devenus un club de discussion sans intention d’agir et ceux qui se trompent totalement sur la question des traités européens, le PS est totalement incapable de porter un changement

Voilà pourquoi je trouve que la candidature de Hamon est un déjà vu des mêmes recettes pour perdre et capituler devant la finance et les diktats de la commission européenne

Voilà pourquoi j’appuie la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise et son programme « l’Avenir en Commun » un programme pour fédérer le peuple et non pas les anciens ministres de Francois Hollande

« Il suffit à un peuple de décider qu’il n’est pas esclave pour qu’il soit déjà libre » disait Etienne de la Boétie.

A nous de passer maintenant à la contre-attaque, pour le peuple souverain dans une France vraiment indépendante. Pour l’Europe des peuples libres, souverains et coopérant entre eux.